La ferme

Historique

Officiellement la ferme a été créé en mars 2017, mais pour tout comprendre nous allons commencer cette histoire un peu plus loin.

Alors que je travaillais en région parisienne en tant qu’animateur nature, je profitais de mes congés pour me rendre en Ardèche pour travailler dans une ferme. C’est là que j’ai découvert le métier de chevrier et la chèvre du massif central. J’ai donc pris la décision de quitter mon emploi pour reprendre une formation.

Me voilà donc arrivé à Melle (79) pour un Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA), options élevage caprin et transformation fromagère.

Suite à cette formation, avec ma compagne, nous nous sommes installés en Lozère, attiré par le Massif Central et ses grands espaces.

Presque deux ans après avoir enchainé les petits boulots, en fromagerie et au service de remplacement, le Cantal nous ouvra ses portes…

Avant d’avoir trouvé le terrain actuel, nous avons pris la décision de commencer à constituer le troupeau en achetant 18 chevrettes.

Les chevrettes sont arrivées en mai 2016 et ont été logées dans l’ancienne étable de notre maison de location.

C’est fin 2016 que la SAFER m’a proposée un terrain en BIO sur la commune de Lavastrie qui pouvait correspondre à mon projet.

Deux parcelles de presque 7 ha au total, relativement proches l’une de l’autre.

Tout est à construire car le terrain est vierge et non viabilisé, mais l’aventure prend enfin forme.

Les démarches s’enchainent :  dépôt de permis, demande de DJA, signature chez le notaire, devis pour les bâtiments et le matériel, assurance, banque, …

Et enfin en mars 2017 le terrassement peut démarrer. 

Nous avons tout de suite enchainé avec la construction du premier batiment, celui de stockage.

 

Le bâtiment terminé, nous avons déplacé les chevrettes, il fallait faire vite car les premières mises bas n’allaient pas tarder.

Et ça n’a pas manqué, le 10 mai 2017 la première chevrette est née à la ferme des Gardelles.

 

 

Le chantier ne faisait que commencer car la fromagerie devait arriver le plus vite possible.

Elle fut opérationnelle en octobre et le premier weekend de décembre 2017 nous étions sur le marché de Saint Flour pour faire découvrir aux curieux nos fromages.

 

 

 

Une fois la fromagerie en place, nous avons lancé une campagne de financement participatif afin de nous aider a financer la chévrerie.

Cette campagne fut un réel succès car nous avons atteint 177% de notre objectif soit 8880€ collecté.

Merci encore à tout les participants !!

 

 La construction du troisième bâtiment a pu enfin commencer en février 2018.

Les travaux de la chèvrerie ont duré quatre mois et ont permis d’accueillir fin mai 2018 les chèvres dans un bâtiment beaucoup plus adapté et fonctionnel. 

 

Depuis la fin des travaux le rythme a un peu baissé et les travaux des champs, foins, clôtures, barrières, ont pris la suite …

Valeurs

Agriculture biologique

Au delà d’avoir un label, l’agriculture pratiqué ici respecte le sol, l’eau la biodiversité donc pas d’intrant chimique, mais un travail sur la festilité du sol et l’augmentation de la biodiversité.

Bien être animal

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Circuit court

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Autonomie

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Animaux

Les chèvres du massifcentral

 

A la ferme des Gardelles nous avons une quarentaine de chèvres, toutes de race massif-central. Mais suivant la période vous trouverez aussi quelques boucs, chevrettes et chevreaux.

Cette chèvre est plutôt de grand format, trapue, osseuse, généralement avec du poil long sur l’échine et sur les cuisses, ainsi que sous le ventre.

Sa capacité à la marche, son aptitude à brouter y compris dans les fourrés lui permettent de tirer profit de la flore, des ronces et des arbustes. Elle valorise très bien les pâtures ainsi que les fourrages grossiers. Cette chèvre avait historiquement la réputation d’être une bonne laitière. Sa robustesse et sa faculté d’adaptation aux intempéries (en particulier au froid) en font un animal quasiment sans problème sanitaire.

Pour en savoir plus rendez vous sur le site da l’Association pour le Renouveau de la Chevre du Massif Central.

Les cochons laineux

 

Mi cochon mi mouton. Les cochons Mangalitza ou conchons laineux. Le porc laineux est un peu plus petit que le porc rose d’élevage. Son corps massif ne l’empêche pas d’être un bon marcheur et il se garde sans problème en plein air. La robe des animaux adultes se compose de soies noires à beige frisées.  A la naissance, les porcelets sont rayés comme des marcassins trahissant leur proche parenté avec le sanglier. Le porc laineux est peu sensible au stress. Il est de nature calme et très sociable.

Les brebis

 

Nous accueillons également sur la ferme deux brebis. Ce sont des blanches du massif central. Une race locale, rustique et mixte (lait et viande). Ces brebis on nous les a donné. Elles n’ont pas particulièrement de rôle à jouer sur la ferme se ce n’est pour les visites et pour récupérer la laine. 

Les poules

 

Une dizaine de poule compose notre basse-cours, elles valorisent tout nos déchets de cuisine et nous pondent de jolie œufs que vous retrouverez sur les marchés. La majorité sont des poules de réformes, après avoir vécu un an dans un élevage bio nous les avons récupéré avant qu’il soit trop tard. Nous avons également d’autres races plus originales…